Digitalisation du secteur de la banque en France

Colombus Consulting a réalisé une nouvelle étude sur la Digitalisation du secteur de la Banque en France. Découvrez les initiatives digitales issues des produits et services proposés par les principaux acteurs du secteur.

La digitalisation du secteur bancaire en France est bien engagée. Les acteurs se mobilisent sur tous les fronts pour renforcer leur présence digitale sur un marché fortement concurrentiel. Les stratégies déployées sont très différentes, générant des performances variables entre audience et engagement web, applications mobiles, réseaux sociaux, Earned média… Les banques traditionnelles résistent mais les banques digitales ou néo banques montrent une percée remarquable, notamment sur le mobile et l’Earned média.

Notre étude s’appuie sur le Digital Index que nous avons développé pour mesurer la performance digitale à 360° selon plus de 30 indicateurs :

  • Site Web : Audience, Performance (rebond, temps de visite et chargement), Expérience client (design, contenus et fonctions)
  • App mobiles : Téléchargements, engagements et mises à jour, Notes et Avis, NPS (Net Promoter Score), Référencement dans les stores (ASO)
  • Marketing digital : Référencement (SEO, SEA), Display, Email, Réseaux sociaux, Partenaires, et Earned media
  • Réseaux sociaux : Abonnés et engagement (Facebook, Youtube, Twitter, Instagram …)

Le digital s’impose comme modèle cible

Les nouveaux entrants (banques digitales ou néo banques) ont été remarqués en 2018 en enregistrant des progressions fulgurantes, notamment sur le mobile. En quelques mois, ils sont devenus leaders sur le mobile, avec une satisfaction élevée des utilisateurs. Les clients cherchent visiblement une expérience aboutie et une simplification des services accessibles sur une application unique. Cette percée s’est produite au détriment des banques traditionnelles. Celles-ci résistent tout de même sur l’ensemble des domaines (web, mobile, social, marketing) grâce à leur présence historique sur de multiples activités. Nous constatons néanmoins certaines faiblesses. Ainsi, la stratégie de ces banques traditionnelles sur les réseaux sociaux challengers ne semble pas encore mature (sur Instagram notamment).

Quel avenir digital pour les banques traditionnelles ?

Face aux acteurs traditionnels du marché, les entreprises de la FinTech continuent d’innover et de bousculer les grands groupes bancaires.

Le dynamisme du secteur s’illustre par l’investissement de plus de 200 millions d’euros dans les Fintechs durant le premier semestre 2018 en France. Nous observons aussi une tendance de fond : la consolidation du marché FinTech. Les banques traditionnelles ont d’une part commencer à acquérir des entreprises innovantes, à l’image du rachat de Compte Nickel par BNP Paribas, ou de KissKissBankBank par la Banque Postale. Et d’autre part, des leaders FinTech commencent à émerger, et sont parvenus à stabiliser, à moyen terme tout du moins, leur position sur le marché (Lydia, Bankin’).

La question de l’avenir de la banque de détail s’inscrit bien au-delà de la survie des agences traditionnelles. L’enjeu concerne en particulier la capacité des acteurs à exploiter le potentiel du digital pour fournir au client des services efficaces, accessibles n’importe où et à tout moment. L’avenir de chaque acteur bancaire dépend donc de sa capacité à mobiliser l’ensemble des canaux pour s’adapter à la diversité des clients et à leurs attentes toujours plus fortes.

Pour aller plus loin, retrouvez notre offre Banque et Stratégie & Innovation.

Renseigner ce formulaire pour télécharger notre étude

    * Obligatoire

    Vous pouvez accéder et obtenir une copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre politique de confidentialité.