Faire de la data l’alliée de la transition énergétique – édition suisse

Le développement des smart grids, des objets connectés, l’essor du big data et de l’open data mettent à disposition des acteurs de l’énergie un volume exponentiel de données. Bien valorisée, la donnée constitue un actif stratégique et un avantage concurrentiel précieux pour les énergéticiens face aux besoins évolutifs de leurs clients et partenaires. La data s’impose également comme un allié de la transition énergétique.

Des applications sont visibles sur l’ensemble de la chaine de valeur (pilotage en temps réel, maintenance prédictive, supervision des systèmes et des infrastructures, etc.) mais des défis restent à relever pour exploiter davantage le potentiel immense des données énergétiques.

La data est devenue un levier pour accompagner la transition énergétique

Dans le cadre de la transition énergétique, le système énergétique évolue en intégrant de nouvelles sources de production complexifiant la gestion. Dans ce contexte, les données vont jouer un rôle essentiel au service de la performance.

En Suisse, l’Office Fédérale de l’Energie (OFEN) pilote un projet de datahub national pour les données énergétiques. La mise à disposition des données énergétiques est considérée comme essentielle pour répondre aux objectifs de la Stratégie énergétique 2050.

Les acteurs doivent dépasser le stade des expérimentations et penser « industrialisation »

Si les initiatives et expérimentations ne manquent pas, le prochain défi des grands énergéticiens sera de les industrialiser à l’échelle de l’entreprise puis de l’écosystème.

A l’échelle de l’entreprise, ce changement d’envergure suppose de se doter d’une organisation centrée autour de la donnée (on parle d’entreprise data-centric ou data-driven). Cela nécessite des évolutions à tous les niveaux, comme la mise en place d’une gouvernance de la donnée, la redéfinition des activités, l’évolution des compétences, des outils, des processus et de la culture d’entreprise.

Se doter d’une gouvernance capable d’assurer l’excellence de la donnée

Un projet de valorisation de données ne peut être durable si l’excellence de la donnée n’est pas garantie. Ce prérequis se révèle complexe dans le secteur de l’énergie du fait de la multitude d’acteurs, des volumes importants de données et du manque d’homogénéité dans les formats de données. Pour tirer pleinement parti du potentiel de la data, l’entreprise doit se doter d’une gouvernance robuste et de qualité. Cela signifie mettre en place, une organisation, des outils et des procédures pour encadrer la collecte et le partage de données au sein de l’entreprise.

Les piliers d'une gouvernance de la donnée

Lier étroitement les compétences techniques et métiers et travailler avec l’ensemble des parties prenantes

Quelles compétences mobiliser dans un projet industriel de valorisation des données ?

Mettre la data au service de la transition énergétique : quelques applications concrètes

Parmi les cas d’usage explicités dans notre étude, vous pourrez retrouver :

  • Orienter la prise de décision des dirigeants à l’ère du Big Data
  • Faciliter le pilotage de projets et la surveillance des systèmes
  • Améliorer la performance des systèmes énergétiques à l’échelle de l’écosystème : le cas des smart grids
  • Accroitre la connaissance du client et personnaliser l’offre de service

Renseigner ce formulaire pour télécharger notre étude

    * Obligatoire

    Vous pouvez accéder et obtenir une copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre politique de confidentialité.