Index & budget Marketing Digital par secteur d’activité en Suisse

Colombus publie une analyse de l’audience et des budgets consacrés par les marques au marketing digital en Suisse au 1er trimestre 2020.

En quelques semaines, la crise Covid-19 a profondément changé la vie des consommateurs et des citoyens dans le monde.
Tous les secteurs d’activités ont été touchés, et surtout ceux dépendants fortement des réseaux de distribution physique.

Dans un contexte sensible, cette étude vise à comprendre les enjeux liés aux consommateurs et les défis de l’après Covid-19. Pour ce faire, nous avons utilisé les outils du marché (SimilarWeb, Alexa, Semrush) et les benchmarks réalisés par Colombus pour une mesure de 15 secteurs et 200 sites Web au 1er trimestre 2020.

Les habitudes des consommateurs suisses ont radicalement changé avec l’arrivée du Covid-19, et surtout du confinement. Les conséquences sur le digital ont été immédiates, avec une augmentation de plus de 20% de l’audience en mars, alors que les budgets sont restés stables (voire légèrement en baisse).

Le secteur de la distribution alimentaire boosté par la crise sanitaire

Les produits de première nécessité ont bien sûr concentré une forte part de la croissance des audiences digitales (commerce alimentaire, santé…). Certains acteurs ont d’ailleurs profité de la crise pour renforcer leur positionnement sur le digital. Nous observons des budgets progresser nettement en mars (de 20% à 100%) sur le commerce de détail, avec Coop, Interdiscount, et même l’assurance et la banque avec Allianz et UBS. Ensuite, les secteurs liés à l’information (News & médias, Institutions, Réseaux sociaux) ont connu de fortes augmentations. Les sites institutionnels ont même progressé quasiment de 100%. Enfin, les médias suisses n’ont pas vraiment profité économiquement de cette manne, car les annonceurs ont largement annulé leurs campagnes, principale source de revenu du secteur.

Les secteurs du tourisme et de l’automobile en net repli

On trouve naturellement le secteur du tourisme dans les plus fortes baisses avec-34%, et les achats importants comme l’Automobile (-23%), où certains acteurs comme Booking, Tripadvisor, ebookers, Toyota, BMW (pour ne citer qu’eux) ont fortement réduit leur budget.

La crise sanitaire actuelle semble ainsi entraîner une prise de conscience de la population des impacts de la mondialisation. Cela s’accompagne de modifications envisagées sur les habitudes d’achat qui privilégieront les circuits courts, les producteurs locaux et les magasins plus petits à taille humaine. Inversement, la crise économique pourra pousser le marché à se replier sur le lowcost et les grandes plateformes de distribution.

Alors, sommes-nous les témoins d’un changement durable et profond de la société et de ses consommateurs ?

Pour aller plus loin, retrouvez notre offre Valeur client et Stratégie & Innovation.

Renseigner ce formulaire pour télécharger notre étude

    * Obligatoire

    Vous pouvez accéder et obtenir une copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre politique de confidentialité.