Indice de confiance et perspectives des consommateurs et citoyens suisses dans le contexte Covid-19 – mai 2020

Il y aura de toute évidence un avant et un après Covid19. Les questions qui se posent portent d’ores et déjà sur l’ampleur de ce qui va changer.

Les règles suisses de confinement liées à la crise sanitaire, bien que plus souples comparées à certains pays voisins, resteront gravées dans la mémoire collective et individuelle comme les impacts de la crise sur l’activité économique, culturelle, politique et sociale.
Dans un climat d’incertitude, la confiance des ménages reste un indicateur clé de l’activité économique et sociale et de son potentiel retour à la normale dont il convient de suivre l’évolution.

Nous avions publié la première édition de l’étude en mars 2020 comme une mesure de référence de la confiance des ménages suisses au début de la crise sanitaire et de ses mesures restrictives.

Les résultats avaient permis d’identifier des enjeux liés aux comportements d’achat, en matière de report ou d’annulation, de critères d’achat, de vie sociale ou de télétravail.

Six semaines plus tard, toujours en période de crise, nous avons renouvelé ce sondage pour aller plus loin en nous intéressant à l’impact du télétravail sur le moral des employés, au regard porté sur l’application de tracking du Covid-19, aux critères de choix en matière de voyage ou encore à la perception de l’école à distance.

Cette nouvelle étude réalisée en ligne, auprès de plus 1500 personnes en Suisse du 24 avril au 8 mai 2020, montre une amélioration de la confiance des consommateurs suisses (49% vs 43%) et des changements de comportement qui se confirment.

Moins de reports et d’annulations et un besoin plus fort d’expérience digitale

Même si nous constatons encore des reports d’achat et d’investissement sur l’ensemble des catégories, l’alimentaire ou l’assurance semblent
protégés et continuent de susciter des investissements. Nous observons une réduction nette des reports sur les catégories de plaisirs (loisirs, achat cosmétiques, accessoires et habillement) et des décisions d’investissement. Preuve d’un optimisme en partie retrouvé et confirmé par une légère émergence de “Revenge Spending”.

Comparés à notre mesure de référence du début de crise, les changements annoncés en matière de comportement d’achat tendent à se confirmer avec une majorité de Suisses (47%) désireux de plus de modèles digitaux et en ligne proposés par les distributeurs.

La crise fait émerger de nouveaux enjeux sociétaux

Si pour une majorité des Suisses en situation de télétravail, cette période de travail réinventé s’est bien déroulée (66%), plus d’un tiers déclare avoir eu plus de charge et de stress qu’habituellement. À cela s’ajoutent une proportion de 25% de Suisses en télétravail montrant une appréhension à retourner au bureau. Nous remarquons aussi un sentiment de mécontentement partagé par 53% du panel interrogé vis-à-vis de la contrainte de l’éducation à distance. Enfin, près de 43% des personnes sondées déclarent une préférence en faveur de la Suisse pour leurs prochaines vacances.

Autant de changements de comportement et de nouveaux modes de travail émergeant de la crise sanitaire que les marques, les employeurs et institutions Suisses devront suivre attentivement.

Pour aller plus loin, retrouvez notre offre Valeur client & Stratégie et innovation.

Renseigner ce formulaire pour télécharger notre étude

    * Obligatoire

    Vous pouvez accéder et obtenir une copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre politique de confidentialité.